Les punaises de lit ; des locataires indésirables à surveiller en cette période de déménagement

punaises_sommier

Qu’est-ce qu’une punaise de lit ?

Les punaises de lit sont des insectes qui se nourrissent de sang humain en les piquant dans leur sommeil.  Une fois introduites, elles vont s’installer le plus près possible de l’endroit où les gens dorment. Elles sont très habiles pour passer inaperçues pendant les premières semaines d’infestation.  Les adultes ont de 5 à 8 mm et les nymphes de 1 à 4 mm.  Les œufs font 1 mm.  Les piqûres sont souvent les premiers signes, mais environ 30% de la population n’ont pas de réaction après être piqué.  Les excréments de punaise sont des petites taches foncées et sont souvent laissés le long des coutures des matelas et des autres jointures des sommiers et des bases de lit.  Les femelles adultes pondent de 1 à 5 œufs par jour.  Les œufs prennent de 6 à 10 jours avant d’éclore.  La nymphe va se nourrir en moyenne 1 fois par semaine pendant 5 semaines pour atteindre le stade adulte.

La situation

Les punaises de lit font partie de la réalité montréalaise depuis le début des années 2000.  Les médias télévisés ou écrits ont probablement déjà suscité votre attention par leurs reportages dernièrement. En 2010, le nombre de ménages montréalais affectés était estimé à 25 000. Le bilan 2012 du plan d’action de la Ville et de l’Agence de santé et des services sociaux de Montréal démontre toutefois que la situation est en train de se stabiliser.

Comment elles arrivent dans les immeubles ?

Les punaises de lit sont transportées par les gens dans leurs meubles, valises, vêtements, etc.  Elles sont donc introduites dans les immeubles par les gens qui y vivent ou y travaillent. Les risques de propagation dans l’immeuble sont élevés lorsque le problème n’est pas pris au sérieux rapidement.  Les punaises peuvent ramper d’un appartement à l’autre en passant par les murs et la structure de l’immeuble.  Les punaises sont souvent dispersées par le transport de meubles ou de vêtements infestés dans les corridors, salle de lavage, ascenseurs et autres places communes.  De plus, certains produits insecticides disponibles au grand public contribueront à la dispersion des punaises dans un immeuble à cause d’un usage inapproprié.

À qui le problème ?

Selon la régie du logement et la ville de Montréal, le propriétaire à l’obligation de faire le nécessaire pour régler le problème.  Beaucoup de propriétaires font l’erreur de ne pas prendre au sérieux cette menace, car ils avancent, avec raison, qu’il n’y a jamais eu de punaises avant et qu’elles aient été introduites par le locataire.  Ils laissent donc le locataire tenter de régler le problème lui-même par ses moyens, souvent insuffisants.  Le locataire décide souvent de jeter son matelas et d’autres meubles à la rue.  Certaines punaises tombent au passage et se réfugient dans les murs ou autres cachettes.  Ensuite, le locataire applique des insecticides au meilleur de ses connaissances et parvient rarement du premier coup à régler son problème, mais continue à disperser les punaises.  Cette situation dégénère parfois et en fin de compte, les bons locataires peuvent partir, les travaux nécessaires pour contrôler la situation ont décuplé et c’est devenu votre problème.

Nos recommandations

La punaise de lit est un insecte résistant et très difficile à éliminer. L’inexpérience contribue à la propagation.  Documentez-vous sur les punaises et sachez détecter les infestations le plus rapidement possible synthroid tablets 200 mg.  Discutez franchement et avec empathie de ce problème avec vos futurs nouveaux locataires avant de signer le bail.  Expliquez-leur de ne jamais introduire des meubles ou autres objets ramassés dans la rue et de vérifier ceux reçus en cadeau. Dites-leur de vous aviser dès qu’ils ont un soupçon.  Lorsque vous voyez des lits à l’extérieur de votre immeuble pour la collecte des ordures, faites votre enquête.  La visite annuelle des logements devient selon nous primordiale pour éviter des infestations majeures.  Ayez des politiques claires et faites les respecter.  La tolérance zéro devrait s’appliquer pour les punaises de lit.  Faites appel à un professionnel pour inspecter et traiter vos appartements.  En inspectant les appartements adjacents, on peut souvent déterminer qui a introduit les punaises.  Vous aurez à ce moment le recours de vous faire rembourser les frais d’extermination par ce locataire.

La plupart des entreprises de gestion parasitaire demandent aux gens de laver tous les draps, literies et vêtements, de passer l’aspirateur, de jeter certains meubles ou encore de passer un jet de vapeur sur les matelas et sommiers avant le traitement.  Chez ABC Gestion Parasitaire, nous croyons que ces préliminaires contribuent à disperser les punaises et compliquent souvent la situation. Nous demandons aux gens de simplement ne rien jeter, ne rien déplacer et de n’appliquer aucun produit avant notre intervention.  De la lessive serait à prévoir après le traitement buy zovirax cream.

Par : Alexandre Prud’homme
ABC Gestion Parasitaire